Quand l’instruction en famille est une réussite

Dans mon blog, récemment, j’ai parlé des raisons et des motifs de l’adoption de l’instruction en famille (IEF) comme un système éducatif alternatif pour la scolarisation. Vous décidez d’être l’enseignant de votre enfant, croyant et confiant dans votre choix, mais vous ne savez pas par où commencer ? Ne vous inquiétez pas, vous n’êtes pas seuls !

La prochaine étape logique est de réfléchir à la pratique : par où dois-je commencer ? Et comment ça se passe ? Quels sont les besoins ? Quelles sont les possibilités ? Quelles sont les conditions et les motifs ? Pour répondre à ces questions, je vais aborder la question dont peu de mamans parlent, à savoir les conditions.

Quand l’instruction à domicile est-elle une réussite ? Nous comprenons de cette question qu’il y a des expériences qui ont échoué: oui, beaucoup de mères ont vécu des expériences ayant malheureusement échoué. Je commencerai toujours par l’exemple que j’ai donné dans mon premier article ici (le voyage à travers la mer).

Quand traversons-nous dans la paix et la sécurité ? Nous ne pouvons pas négliger l’attention à l’essentiel avant de commencer :

La première condition : la mère ou la personne responsable de l’éducation de l’enfant est le noyau de l’ensemble du processus.

La deuxième condition : l’enfant, l’élève.

La troisième condition : l’environnement ou le climat dans lequel l’enfant apprend.

Je vais détailler un peu chaque point :

La mère ou l’éducatrice : je la représente comme le capitaine du navire. Et bien sûr, qui ne sait pas que le capitaine du navire ou tout pilote doit avoir un permis de conduire ? Pendant ce temps, certains éducateurs et spécialistes du monde des enfants suggèrent que les parents devraient passer leur « permis », comme Mustafa Abu Saad le détaille dans son livre, Le permis de conduire éducatif, en arabe.

Y a-t-il des mères qui ne conviennent pas au système de l’enseignement à domicile ? Réponse : oui. Le premier facteur qui qualifie le leader est la santé, en particulier la santé mentale, parce que c’est une exigence nécessaire pour la réussite de l’école à la maison et de l’éducation en général, de sorte que, dans notre voyage avec nos enfants, nous ne pensions pas que c’est facile puisque nous atteignons toutes les conditions.

Certes, il y aura des problèmes et des obstacles, parce que nous avons été créés dans ce monde pour être soumis à l’épreuve, mais celui qui jouit d’une bonne santé mentale ne se perd pas, il croit qu’il a un coin fort à recourir dans tous les états : la peur, la faiblesse, la fatigue, l’ingratitude des enfants et il y a beaucoup d’autres raisons…

Tous les problèmes et les soucis feront que l’éducateur sera déprimé et nuira aux enfants, sauf s’il est psychologiquement sain et qu’il recourt à Dieu : sa confiance en Dieu est si grande qu’il va le renforcer et l’aider à traverser pour atteindre son but.

Le deuxième facteur : la personnalité de la mère. Il y a des mères dont l’énergie est limitée. Elle ne peut pas faire plus que sa capacité, il est difficile pour elle de prendre soin d’eux, de les élever et de leur enseigner en équilibre avec les tâches de la maison. L’humeur joue aussi un rôle dans l’éducation des enfants : il y a des mères qui n’ont pas la capacité et la patience de supporter des enfants jour et nuit, ou dont la psychologie ne permet pas de voir des jouets et des stylos tout le temps, parce que dans la maison où se déplacent et jouent les enfants toute la journée, on ne peut la rêver toujours bien rangée.

Le troisième facteur : les compétences. Il ne faut pas vraiment de diplômes de niveau supérieur, mais on doit au moins maîtriser la langue qu’on lui apprend et qu’il apprend avec nous. Et n’oubliez pas le dernier facteur, le temps : est-ce que la maman travaille à plein temps ou quelques heures ? Et de préférence la première année, la maman ne devrait pas travailler parce que les enfants ont besoin d’elle de façon permanente, le temps de s’habituer à la nouvelle situation.

Enfant ou élève : en tant que moteur principal du navire pour lequel a été prévu ce voyage, sa décision et la consultation de son opinion faciliteront le processus de succès. Si l’enfant refuse d’apprendre à la maison, il n’est pas nécessaire d’insister, parce qu’il n’apprendra pas. C’est le désir et la volonté qui le pousseront à recevoir l’information. Ici je voudrais parler d’un point sur la décision de commencer l’enseignement à domicile : cela démarre en fait entre cinq et sept ans selon les enfants. Pour moi, plus tôt c’est la « maternelle » ou tout autre nom, parce que dans cette période l’enfant a besoin de sa maman et c’est vraiment une phase d’éducation dans laquelle on ne peut pas parler vraiment d’« homeschooling ».

Normalement, si la petite enfance s’est bien passée, l’enfant voudra rester avec sa maman même pour le primaire. Mais dans le cas où l’enfant est scolarisé et que la mère décide pour une raison quelconque de lui enseigner à la maison et qu’il refuse, son opinion doit être respectée, même si nous, les parents, pensons qu’il apprendrait mieux avec nous.

Pourquoi doit-il y avoir une décision commune entre l’enfant et l’éducateur ? Parce que, bien sûr, les enfants sont différents, certains ont besoin du monde extérieur à cet âge, veulent vivre des choses différentes de leur environnement, comme se réveiller tôt, préparer le sac d’école, aller à l’école pour rencontrer des amis, découvrir ce qui se passe à l’extérieur et apprendre avec d’autres personnes.

C’est quelque chose que nous, en tant que parents, comprenons parce qu’il existe de nombreux types de personnes : l’enfant social qui aura besoin d’autres enfants, l’enfant sensible, timide, actif… Connaître la psychologie des enfants, c’est important dans l’éducation des enfants.

L’environnement ou le climat : les parents de l’enfant jouent un rôle primordiale dans l’éducation et en deuxième position c’est l’environment  extérieur .Dans notre exemple c’est le navire ou paquebot que nous montons tous, Le papa ou le conjoint appliqué dans l’éducation et beaucoup d’autres critères.

Est-ce qu’il va m’aider à ramer, ou est-ce que je vais être en charge de l’opération unilatéralement ? Ma situation familiale me permet-elle de fournir tout ce qui est nécessaire pour éduquer mon fils, parce que l’enseignement à domicile est très coûteux pour les parents, en particulier en Europe ?

Est-ce que l’atmosphère familiale lui permet d’être éduqué avec stabilité ? C’est important parce que certaines mères ont des problèmes, par exemple, des problèmes conjugaux et financiers, et cette voie sera certainement plus nocive que bénéfique.

Il y a aussi les lois du pays : dans lesquels est-ce que c’est légal ? Il y a aussi la société dans laquelle nous vivons : est-ce qu’elle est consciente de la compréhension de la liberté personnelle, où chaque fois que nous sortons, nous subissons des regards et entendons des paroles de poison, qui font mal à l’enfant psychologiquement et l’amènent à craindre l’autre et à se renfermer sur lui-même ?

L’environnement dans lequel il sera élevé répondra-t-il à ses besoins psychologiques, sociaux et éducatifs ? Ces circonstances – je vais élever et enseigner à mon fils – sont comme la qualité du navire : tout ce qu’il a de haute qualité permet de supporter les tempêtes et les problèmes qu’il rencontre. Si sa qualité est mauvaise, chaque fois j’y trouverai de l’eau et à la fin j’aurai gaspillé mes efforts et noyé mon fils avec moi.

Toutes ces conditions m’aideront sur ce chemin vers la réussite, c’est-à-dire que quand cet enfant sortira dans la société, il aura une empreinte dans cette vie et sera épanoui, au lieu d’un enfant détruit qui peut ne pas être en échec à l’école, mais psychologiquement mal.

J’ai déjà terminé la première étape, donc je sais pourquoi. Quand l’instruction à domicile est-elle réussie ? Maintenant, nous allons passer à l’application : Comment ? Comment puis-je travailler dur et obstinément pour que mon fils survive à toutes sortes d’esclavages afin qu’il puisse vivre libre dans sa nature ?

Vous avez déjà terminé la première étape, et le choix de l’enseignement à domicile est bon pour vous et votre famille. Il y a certainement de nombreux facteurs qui doivent être pris en considération pour l’étude du sujet, que je ne vais peut-être pas aborder ici.

Avant de répondre à la question du « comment ? » – la réponse sera détaillée pour aider les mères débutantes dans leur chemin –, nous allons évoquer dans cet article les avantages et les inconvénients de l’enseignement à domicile, de sorte que la reconnaissance des avantages et des inconvénients vous aidera à choisir le meilleur pour vous et vos enfants. 

 Les avantages et les inconvénients de l’IEF sont nombreux :

♥♥ Les enfants passent beaucoup de temps avec le parent :

L’un des points positifs les plus importants que je constate avec mes enfants est de passer beaucoup de temps avec eux. Nous vivons certaines des périodes de leur vie, ce qui nous permet de les suivre dans les moindres détails et de créer une relation forte entre nous, parce que l’école occupe beaucoup le temps de l’enfant et il ne vit pas son enfance seulement à l’école.

♥♥ Liberté de choix :

Le plus grand avantage de l’enseignement à domicile est la possibilité de choisir le programme d’études de nos enfants, de sorte que nous choisissons ce que nous étudions et quand nous enseignons la langue, la science ou les mathématiques, combien de temps nous étudions… Par exemple, nous donnons plus de temps à une matière si l’enfant a besoin de plus de temps…

Choisissez aussi la méthodologie ou la manière, parce que la mère connaît mieux son enfant que l’enseignant, ce qui lui permet de déterminer la voie à suivre dans l’éducation. Par exemple, la pédagogie Maria Montessori ou la philosophie de Charlotte Mason…

Le système d’enseignement à domicile permet également aux enfants d’apprendre d’autres choses qui les intéressent ou d’autres matières, par exemple, nous, en Europe, nous avons l’arabe…

Egalement, c’est la liberté de choisir ses vacances et de voyager librement, il n’y a pas de restrictions en termes d’études quotidiennes ou mensuelles.

♥♥ Protéger les enfants et être rassuré sur eux :

La violence et la maltraitance des enfants, tant physiquement que moralement, ont augmenté ces jours-ci dans la plupart des écoles, cela arrive à un bon nombre d’entre eux, et le résultat peut être dévastateur, les affectant psychologiquement et aboutissant à leur échec dans les études.

D’autres effets négatifs que les enfants évitent dans l’enseignement à domicile est le conflit sur les notes : il est préférable d’évaluer l’enfant par son effort plutôt que par les notes.

♥♥ Ils apprennent plus et mieux :

Dans la plupart des salles de classe, il y a un enseignant pour 20 à 30 enfants, et tous les enfants ne reçoivent pas un seul travail de l’enseignant, mais finissent aussi par faire beaucoup de travail inutile. A la maison, les enfants peuvent apprendre beaucoup plus en moins de temps.

♥♥ Apprendre pour le savoir :

Malheureusement, les écoles d’aujourd’hui poussent l’enfant à suivre le programme pour passer un examen et obtenir un certificat scolaire.

Or, l’enseignement est l’arme la plus puissante de l’éducation, et malheureusement, de nombreuses écoles ne se soucient pas de l’éducation, vu le contenu des livres scolaires choisis, cela détruit le cerveau de l’enfant et son esprit, bien sûr.

Comme l’IEF a des avantages, elle a des inconvénients :

Bien qu’il y ait beaucoup de points positifs dans l’enseignement à domicile, il y a aussi beaucoup d’inconvénients. La chose la plus négative qui fait peur aux parents est la responsabilité, car les parents assument tous les résultats de leur choix, scientifiquement ou moralement, de sorte qu’ils deviennent les seuls responsables de son enseignement et de son éducation.

♦♦ Les enfants accompagnent la maman tout le temps :

Malgré notre amour pour nos enfants et notre joie de passer tout notre temps avec eux, on a besoin de temps libre pour nous, pour prendre soin de nous ou, par exemple, pour faire des choses à l’extérieur. Donc nous devons les garder, et la mère travaille même à la maison : ne pas oublier le travail à la maison et le nettoyage. Il faut de la patience et de la tolérance.

♦♦ L’IEF a besoin de plus grands efforts et de plus de sacrifices :

La vie nécessite beaucoup d’efforts et, pour la plupart d’entre nous, avec l’enseignement à domicile, le sujet peut devenir plus lourd. L’IEF prend beaucoup de temps et d’efforts chaque jour pour préparer des leçons et enseigner aux enfants. Cela épuise les parents, et ce n’est pas aussi simple que la plupart des gens l’imaginent, car ils imaginent que ce n’est rien de plus que de donner des cours avec un nombre limité d’enfants obéissants, attentionnés, qui aiment étudier à la maison. Mais le fait est que les parents ou les mères qui enseignent à leurs enfants doivent faire face aux nombreux problèmes que rencontrent leurs enfants lors de l’apprentissage ou de l’éducation… et aussi leur apprendre d’autres compétences et expériences, et leur proposer des activités… L’enseignement à domicile peut donc fatiguer les parents physiquement et moralement.

♦♦ L’IEF peut coûter cher :

L’IEF n’est pas bon marché, surtout si la famille a un revenu limité. Pour beaucoup, nous ne pouvons pas proposer d’enseignement Montessori par exemple, car les outils sont chers. Mais toute alternative est coûteuse, et cela dépend aussi du nombre d’enfants bien sûr.

Et malheureusement, peu importe comment vous essayez d’économiser, il faut prévoir un budget mensuel pour l’EIF ; bien sûr, je parle de familles qui suivent la bonne voie.

Il y a aussi les coûts des activités sportives et des ateliers en plein air qui permettent à l’enfant d’acquérir des compétences, d’avoir des contacts avec l’extérieur. Et ne pas oublier les sorties ou les visites pédagogiques dans les musées ou les centres scientifiques, qui sont à l’origine dans les écoles financées par l’Etat.

♦♦ Passer beaucoup de temps avec les enfants :

Nous aimons tous nos enfants, nous les aimons toujours pour le mieux, et nous sommes heureux de leur apprendre à passer un bon moment avec eux. C’est un avantage, comme je l’ai indiqué, mais s’ils sont attachés à la mère 24h/24, cela peut se retourner contre elle.

Dans des circonstances où la famille est absente pour lui rendre visite ou le père est occupé, ou si des activités à l’étranger ne sont pas disponibles, alors c’est la mère seule qui s’occupe des enfants ce qui peut détruire la relation positive entre eux.

J’ai essayé dans cet article de présenter les avantages et les inconvénients de chaque option et d’évoquer certains points importants, mais le sujet est à détailler davantage pour bien l’expliquer… Choisissez ce qui vous convient et ce qui convient à vos enfants, et enfin le meilleur choix pour eux , c’est que Dieu tout-puissant choisi.

Vous pourriez également aimer...

Articles populaires

 - 
Arabic
 - 
ar
English
 - 
en
French
 - 
fr
German
 - 
de
Spanish
 - 
es
Turkish
 - 
tr
Envoyer ton message
1
Une Question?contactez moi sur whatsapp
grandirlibrement-التنشئة الحرة
Bonjour☺
Je suis disponible à répondre à toutes vos questions.
السلام عليكم ورحمة الله وبركاته
أي سؤال أو استفسار مرحبا